Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/09/2006

Et si on demandait du concret, peut-être qu'on l'aurait...

   Mes oreilles traînant beaucoup ces temps-ci sur France info, RMC, arte et autres médias "d'intellos", j'ai entendu bcp de choses intéressantes. Des idées pour améliorer l'école, de vraies explications sur le déclin de la France, des exemples de fonctionnement non capitaliste, un point de vue réfléchi et argumenté sur le problème de l'immigration, etc. Parfois mes propres idées, mais approfondies, détaillées, appuyées sur des connaissances solides... applicables!

   Prenons l'exemple de l'immigration, qui me remuait le neurone depuis qq tps. Je me suis sur ce sujet un peu laissée avoir par la désinformation ambiante, et mon coeur balançait bêtement entre les 2 camps. D'un côté, la régularisation massive de tout le monde pcq, les pauvres, c'est affreux, tout ça. De l'autre, la fermeture des frontières "pcq'on ne peut pas accueillir tout la misère du monde".
Mais une petite voix dans ma tête s'est faite entendre, de plus en plus souvent, qui disait en gros : "on se fout de ta gueule ma vieille, c'est encore un faux problème ste connerie et forcément on propose de fausses solutions pour ne pas le résoudre!". Et voilà-t'y pas que ma chérie me parle d'un sportif, qu'il faut absolument que j'écoute, moi qui ne supporte pas le sport télévisuel au point d'éviter tout ce qui peut évoquer le sujet. Bon j'écoute le monsieur quand même, Stéphane Diagana qu'il s'appelle, et là il explique. LE problème, le vrai, ce n'est pas l'immigration _qui n'est pas nouvelle, qui a toujours été plutôt positive tout ça tout ça_ mais la mondialisation sauvage d'un libéralisme qui se fout de laisser des gens mourir de faim en travaillant si ça permet à d'autres de s'obésifier devant la télé, et d'une information qui laisse croire à ceux qui triment pour rien que s'ils passent quelques frontières ils vivront beaucoup mieux. Et ce n'est pas tout, le monsieur qui décidément est vachtement plus intéressant que la sensiblerie de Balasko en déduisait une solution réelle, ni temporaire ni utopique, qui permettrait de revenir à une situation saine dans laquelle l'immigration ne dérange personne. Il suffirait selon lui du co-développement, à l'image de l'Europe des 25.
   Je ne connais pas assez le sujet pour avoir une opinion sur cette solution, en revanche ce que je sais, c'est qu'elle sort un peu des faux problèmes et des utopies, qu'elle semble présenter de gros avantages, mais que les JT, qui passent des heures à filmer de gentils squatteurs expulsés, de méchants maires excédés ou de valeureux politiques engagés dans la lutte contre Cachan, ne l'évoquent même pas...

   Cet exemple mériterait un post pour lui tout seul mais y'a pas, je n'arrive pas à déglobaliser mon point de vue... à l'inverse de la majorité il me semble... Qui n'a pas participé à une manif au lycée pour réclamer plus de moyens? Ne niez pas, même moi j'y étais! Et combien parmi vous se sont demandé s'ils étaient prêts à payer toute leur vie encore plus d'impôts directs ou indirects (prenez une fiche de salaire, une facture avec le montant hors taxes, un paquet de clopes, et faites le calcul, si vous êtes de gauche;p), juste pour être 5 de moins en classe et s'emmerder tout autant... Combien se rendent compte qu'on gaspille une part énorme de ces moyens? Enfin, combien regrettent à présent d'avoir joué le jeu des syndicats? Peu... très peu.
   Et je vais enfoncer un peu plus les gauchistes (j'en ai autant pour la droite, ne soyez pas jaloux!;o)) : quand vous réclamez plus de RMI, plus de SMIC, plus de ci plus de ça.... en admettant que les vilains patrons gardent tout le fric pour eux _pcq sinon ça va être trèèèès long_ vous ne vous êtes jamais dit que les vilains patrons n'allaient pas embaucher plus ET payer plus d'impôts en même temps? Et ceux qui payent les aides de la CAF, les assedics, les aides à l'emploi, etc..... on ne vous a jamais dit que c'était.... vous?!

   Ca ne vous semble pas bizarre qu'à droite comme à gauche on préfère subventionner, donner des allocs, donner des primes, prendre toujours plus d'impôts (ou se débarrasser de certaines dépenses en décrétant que c'est aux collectivités territoriales de gérer...) pour redistribuer toujours plus, au lieu d'investir pour créer des emplois durables, construire les logements (dont le prix dépend surtout de leur rareté!!), créer des places en crèche, etc...???
Pour ma part j'hésite entre plusieurs explications qui co-existent peut-être :
- plus il y a d'argent qui circule, plus il est facile de se servir discrètement au passage
- personne ne se préoccupe de l'intérêt général dans sa globalité puisque la responsabilité est collective... donc personne ne la prend
- il faut du courage pour devenir la cible de ceux qui profitent des dysfonctionnements
- pourquoi faire efficace quand on peut pistonner ses potes?

   Les vrais problèmes, les solutions, on les connait. Des études, des bouquins, parfois même des rapports officiels leurs sont consacrés. Mais en tenir compte, ça veut dire toucher aux avantages d'un-tel, supprimer les privilèges de telle caste, dévoiler à la populasse les secrets de la politique _les tours de magie, c'est pour les magiciens... Et puis affronter de vrais problèmes, c'est prendre de vraies responsabilités! Si la France d'en bas se met à surveiller ce que font les dirigeants, comment magouilleront-ils en paix?! Si les travailleurs attendent des syndicats qu'ils fassent leur boulot, c'est un empire qui s'écroule! (non, organiser des campagnes de pub pour eux-même n'est pas leur boulot!!!)

   Pour la petite note positive, je crois qu'on peut tout de même un peu influencer ce monde de pouvoir en cherchant à prendre du recul et se poser les vraies questions et en incitant les autres à en faire autant. Parce qu'entre les politiques, les syndicats et les industries, il y a pas mal de gens qui se croient tout permis et qui le croiront tant qu'on ne mettra pas le nez dans leurs affaires!

Commentaires

S'lut à toi !

Bon, je vais faire court cette fois-ci. :o)

Je pense sincèrement qu'il y a plein, et plein, et plein de choses à faire, facilement applicables et en plus qui arrangeraient pas mal de monde.

Mais comme tu dis, pour ça, il faudrait que tout le monde y mette du sien (là je vise surtout ceux qui ont les pouvoirs), mais c'est vrai que ça remettrait pas mal d'acquis en cause, et comme tout le ùmonde sait, remettre des les acquis en cause en France, fichtre, je souhaite bien du courage à celle ou celui qui va essayer.

A part une bonne petite dictature, je ne vois pas trop. ;o)

En faite, je pense que déjà suprimer les hommes politiques tel qu'ils sont maintenant pourrait, peut être arranger les choses.

Je m'explique : imaginons qu'on ne vote plus pour un homme ou un parti, mais plutôt pour des idées.
Un truc genre le Sénat par exemple serait là pour rassembler toutes les idées émisent par le peuple, compilerait tout ça, et ensuite les proposerait aux votes du même peuple. Une fois le vote finit, ce même "groupe" erait chargé de veiller à ce que cette idée soit appliquée.

L'avantage avec ça, c'est qu'il n'y aurait plus vraiment de pouvoir attribué à une seule personne comme c'est le cas actuellement, et que donc, il y auarit certainement moins de privililéges, passe droit, magouille et compagnie.

Mais bon, c'est juste une vague idée comme ça, je me dote que ça devrait être un vrai bordel à mettre en place et qu'il doit y avaoir de vrai faille.

@++,
VieilOurs.

Écrit par : VieilOurs | 17/09/2006

C'est une idée qui me plait bien aussi, qui limiterait pas mal les magouilles (mais aucun système ne les empêchera complètement!), mais alors ça deviendrait une vraie démocratie.... et parfois quand je vois le niveau de réflexion de beaucoup de mes concitoyens, qui sont en majorité plus cons que citoyens, je me dis qu'être gouverné par un délinquant ou un démago, ça vaut encore mieux 8-| Enfin ça demande réflexion tout ça!

Écrit par : Ma | 17/09/2006

S'lut !

Oui, c'est vrai que vu le niveau de pas mal de personne en France, certaines idées risqueraoent de frôler le ridicule, voir le portanawak total.

Mais bon, en même temps, n'importe quel système a ses faille de toute façon. :o)

@++,
VieilOurs.

Écrit par : VieilOurs | 17/09/2006

ok avec ce que tu dis : la politique crée de faux problèmes, les mdiatisent et proposent des solutions de 1/2 mesures, qui sont loin d'être efficaces !

je vais juste rebonir sur un point : l'immigration.

comme tu le dis si bien, régulariser tout le monde est impossible, de même que bloquer le sfrontières.
mais ce qu'ils pourraient éventuellement faire dans un premier temps déjà, ça serait de donner des droits citoyens (vote) à des personnes, qui travaillent, qui font vivre le pays économiquement.
je ne comprends pas qu'ils n'ont pas le droit de voter pour un quelconque parti, referundum, alorsqu'ils vivent comme tout "français" ...
Je mets des guillemets car qui peut se permettre de dire : "je suis 100% français" !
personne ...
on vient tous d'ailleurs, c'est ce qui nous différencie tous les uns des autres

Maalouf l'explique assez bien dans "les identités meurtrières".
alors, un gars, qui bosse pour un pays, qui le fait vivre tout autant que quelqu'un qui a la petite carte, a les mêmes droits que lui !

pour ce qui est de la régularisation : régulariser des gens où leur pays est en guerre n'est pas trop demandé ...
on ne peut pas envoyer des gens à l'abattoir même si cela a été fait de nombreuses fois et se faite ncore ! ! (Seconde guerre mondiale, Rwanda, Chine etc)

ne sommes-nous pas le pays des droits de l'homme ?
vous allez me dire si mais ...
mais quoi ?

"pays des droits de l'homme" est utilisé trop souvent pour des causes factices mais lorsqu'elles sont réelles .... on l'oublie !

trop facile ...

Écrit par : Bou | 18/09/2006

Je ne crois pas qu'il faille donne le droit de vote aux étrangers, simplement pour des raisons d'organisation...
Par contre je ne vois pas pourquoi il serait compliqué ou risqué ou je ne sais quoi de donner la nationalité française et donc le droit de vote à quelqu'un qui le souhaite, qui est parfaitement intégré et qui travaille ou pourrait travailler de la même façon que les français.
Pour moi vouloir être français, suffisamment pour apprendre la langue et accepter les règles de la république (mais pas plus que le français moyen qui ne suit jamais toutes les lois), ça devrait passer avant tout.
Avant le droit du sang, avant le regroupement familial, avant le CDI! Pcq le fameux problème d'intégration des enfants d'immigrés qui brûlent des voitures qu'on nous décrit à TF1, en réalité c'est un problème d'identité qui touche aussi des français d'origine française.

Pour ce qui est de l'asile politique, c'est plus difficile... Je crois qu'il vaudrait mieux aider les gens à régler les problèmes de leur pays plutôt que de sauver simplement qq réfugiés qui ne seront évidemment pas préparés pour s'insérer...

Un petit mot enfin pour te rejoindre sur "le pays des droits de l'homme"... c'est aussi le pays de la collaboration avec les nazis, un pays de colonisation/exploitation, un générateur d'irresponsables, et j'en passe... donc la noble expression m'amuse lorsqu'elle ne m'agace pas.

Écrit par : Ma | 25/09/2006

retour sur l'expression
dans certaines bouches et aux vues du passé, elle est erronée
mais nous ne sommes pas coupables de cela, à nous, de l'utiliser à bon essien !

Écrit par : Bou | 29/09/2006

Dans un pays où l'on se fout des lois et des autres, c'est mal barré...

Écrit par : Ma | 29/09/2006

Quand je serai dictateuse, les choses se passeront différemment.

Écrit par : Versafutile | 01/10/2006

M'enfin, c'est moi la future dictatrice!

Écrit par : Ma | 01/10/2006

Ta ta ta. Ne te fais pas ennemie du gouvernement avant même qu'il ne naisse.

Écrit par : Versafutile | 01/10/2006

J'espère ne pas en arriver là, mais puisque tu changes les termes du contrat sans prévenir, et connaissant ton radicalisme, je prendrai les mesures qui s'imposent! D'ailleurs la première mesure, je la prends dès maintenant, en t'invitant à renégocier autour d'un café... invitation à prendre en compte pour éviter tout incident diplomatique ;)

[mais non on n'est pas hors propos, on prépare l'avenir de la France:D]

Écrit par : Ma | 02/10/2006

Argh, avenir, qui a inventé un mot aussi laid?

Écrit par : Versafutile | 03/10/2006

Par contre le café c'est pas vilain. So why not?

Écrit par : Versafutile | 06/10/2006

Pffffffffffffffffffffffffffffffff !

Hé bé ! Et la suite alors ?

Allé ! Hop ! Hop ! A ton clavier non mais. ;op

Feigansse. ;op

@++,
VieilOUrs.

Écrit par : VieilOurs | 07/11/2006

Mouais... ben à vous de causer, moi je passe trop de temps à subir l'éducation supérieurement merdique pour avoir le temps d'en parler... Viendez résumer les conneries évidentes qu'on vit au quotidien (genre des chercheurs qui font acte de présence pour des heures de cours obligatoires), on pourrait ptet en faire qqchose ensuite... à voir

Écrit par : Moua | 09/11/2006

Les commentaires sont fermés.