Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/09/2008

Ponsons-nous 2 minutes et observons le monde...

Je me vois bien en extra-terrestre arrivant sur Terre et cherchant à trouver la logique derrière les comportements individuels et collectifs de tout ce petit monde qui croit dominer la planète.... Après qq temps d'immersion, il rentrerait sur sa planète avec un rapport affligeant, bourré de paradoxes :

Il y a 50 ans, on pensait qu'ajd les machines bosseraient à notre place. Mais les machines fonctionnaient la nuit, alors on leur obéit et on travaille aussi la nuit.

La plupart des emplois consistent à priver des gens de ce dont ils ont besoin en échange de ce dont ils n'ont pas besoin.

Les méthodes les plus utilisées pour licencier sans licencier sont le harcèlement moral et la mise au placard.

Les jeunes qui se la coulent douce au lycée se suicident à la pelle.

Un produit frais fait des milliers de km avant qu'on le mange.

On sait envoyer des gens dans l'espace mais toujours pas faire marcher une administration.

La médecine fait des miracles... mais mon docteur ne sait reconnaître que les rhumes.

Quelques notions de psychologie peuvent changer une vie, mais on préfère enseigner le calcul des moles et des intégrales aux lycéens.

Le communisme existe encore mais parait-il qu'il n'y aurait pas d'alternative possible au capitalisme.

La grande majorité de la population a droit à un logement social alors qu'il faut compter qq années pour en obtenir un.

Les amis des animaux les mettent en cage.

La santé mentale détermine la santé physique mais ne compte pas.

Dans un immeuble on trouve facilement 50 fois le même dvd, qui est regardé par chacun moins d'une fois par an.

L'écologie est devenue un argument de vente de voitures.

Il est impossible de connaître toutes les lois mais on en rajoute en permanence.

Le suspens est toujours retombé depuis quelques années quand une affaire est jugée. Il existe une exception, en comparution immédiate le suspens est à son comble puisque le jugement ne se base sur rien de solide.

Il est plus facile de rouler sans permis que d'obtenir son permis.

Un mort est plus respecté que quand il en avait besoin.

Pour protéger des gens d'un logement insalubre, on les met à la rue.

Ceux qui ont appris un métier sur le tas exigent des diplômes et de l'expérience pour faire comme eux.

L'avion fait plus peur que la voiture.

Ce qui est obligatoire est payant.

Il est obligatoire de suivre les règles édictées par une minorité de populistes aux dents longues.

Les profs doivent négocier avec les parents. Les parents obéissent à leurs enfants. Les enfants obéissent à la télé. La télé obéit aux marques. Les marques obéissent aux actionnaires. Mais certains croient encore que l'école est un lieu de
socialisation, d'épanouissement et de développement de l'esprit critique protégé du monde extérieur.

La guerre économique tue, mais ce n'est pas grave, ça tâche moins comme ça.

Tout le monde a ses défauts mais juge les autres sur les leurs.

Les formations les plus longues sont les moins bonnes.

L'université enseigne la recherche aux 95% d'étudiants qui n'en ont vraiment rien à faire.

La carrière des professeurs du supérieur ne dépend pas de leur enseignement.

Les produits ultra-soldés sont encore rentables.

Les enfants apprenent à contrôler leurs sphincters de plus en plus tard.

La France n'aurait pas de place pour des étrangers alors qu'elle encourage toujours financièrement la reproduction.

Un trajet en train partagé avec 200 passagers est plus cher qu'un co-voiturage à deux seulement.

Le métier le plus difficile et le plus important au monde, éduquer des enfants, ne demande aucune formation.

Les systèmes d'exploitations informatiques changent toujours avant de fonctionner.

Les appareils qui fonctionnent le mieux sont ceux qu'ont utilise depuis 10 ans.

En fin de formation on fait des stages, mais il faut les trouver... Pour cela on doit se vendre, se faire passer pour ce que l'on est pas, se vanter dans un style qu'on n'utilise nulle part ailleurs, s'emballer dans un joli paquet cadeau, s'inventer une motivation alors qu'on ne sait pas bien pourquoi on est censé être motivé etc. Et bien souvent on se vend... pour zéro euros tout rond.

Les mêmes qui nous bassinent avec l'écologie à longueur de JT se lamentent devant une croissance faible et applaudissent les records de pollution en F1.

Etc, etc.... Mais ce qui m'étonne le plus, c'est que presque tous trouvent tout ça normal.

Commentaires

Criant tout ça... Moi ce qui me choque le plus, c'est tout ce qu'on nous apprend quand on est petit et que la vie se charge de nous faire oublier quand on grandit... Triste constat!

Écrit par : Soleh | 24/09/2008

Mouai, y'a deux trois truc qu'on va dire que j'ai pas vu :p
Y'a que sur le système d'exploitation que je vais réagir (bah ouai déformation professionnel) c'est très limitatif a un seul système ca :p

Écrit par : Bugs | 26/09/2008

Serais curieuse de savoir ce que tu feins n'avoir pas vu :o)
Pour les sytèmes d'exploitation.... j'avoue je m'y connais pas sur les minoritaires!

Écrit par : encorepire | 26/09/2008

Je feins de ne pas avoir vu des truc polémique, et je vais pas en commencer une ici :p

c'est bien le drame, ils sont minoritaire par ce que les gents achète aveuglement ce qu'on leur donne

Écrit par : Bugs | 29/09/2008

"Les formations les plus longues sont les moins bonnes"

merci ça m'encourage...

Écrit par : sssssssssssssa | 28/10/2008

et penses-tu que toi ou d'autres pourront faire changer les choses? dans notre société, ce qui prime c'est le court terme en définitive. je pense que la recherche des plaisirs, des facilités, du superficiel nous pousse à faire des choses insensées ou dénuées de toute logique. j'ai bien peur que les choses ne feront qu'empirer et les extra-terrestres comme toi (?) et moi n'auront d'autre choix que de rester sur leur planète.

Écrit par : sssssssssssssa | 31/10/2008

Je pense que les minorités peuvent entrainer la majorité.... on est dans une période cruciale pour ça, c'est le moment d'agir.

Écrit par : encorepire | 31/10/2008

Les commentaires sont fermés.