Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/09/2006

Sommes-nous vraiment des bêtes de foire???

   J'ai toujours pensé qu'on n'avait pas à se cacher... J'ai aussi tendance à relativiser pas mal les risques de se faire insulter ou agresser, et il est vrai que j'ai été plus souvent insultée pour avoir ignoré un taxeur qu'à cause de mon orientation sexuelle...
Pourtant depuis que ma chère et tendre s'assume relativement bien, je m'aperçois que la curiosité lubrique que je connaissais chez certains internautes s'exprime aussi bien dans la rue, à tout moment, à la seule vue de nos mains enlacées!
On ne peut donc pas se comporter comme n'importe quel couple sans risquer d'attirer des lourdingues.

Mais le pire, dans cette situation ridicule, je crois que c'est la raison pour laquelle JE me prends avec ma chérie toutes les réactions lourdingues : les autres homos se cachent! Et puis j'ai enfin trouvé quelqu'un qui pense comme moi alors j'ose le dire haut et fort, la gaypride est nocive!!! Pas à cause de ses excès que beaucoup regrettent, mais en elle-même, par son principe!
J'ai trouvé un exemple, assez stupide pour me plaire, en discutant avec mon neveu, je m'en vais vous l'exposer. Imaginons que l'on ne soit pas homos mais disons, Hulk. N'importe qui croisant un bonhomme tout vert dans la rue serait étonné, intrigué, et sans doute choqué qu'il se ballade dans des fringues déchirées. Pourtant quand on le connait, on sait bien que c'est juste un type qui ne résiste pas bien au stress. Et si on voyait des Hulks se ballader régulièrement, comme on voit des punks, des goths ou des gens qui s'engueulent avec le vide selon les quartiers, on se contenterait de les dévisager discrètement. Par contre si les Hulks se balladent toujours en bande, on va plutôt s'en méfier.
   Bon trêve de conneries. Ce que j'essaie de dire, c'est que si une catégorie de population se cache, il est normal qu'elle attire l'attention quand elle sort de l'ombre. Si en plus elle ne sort de l'ombre que dans certains lieux ou lors de grandes parades annuelles, elle se place elle-même en phénomène de foire, donnant même l'impression qu'elle a quelque-chose à se reprocher! Quant aux quelques éléments rebelles qui sortent du gettho sans se faire tous petits, ils semblent du coup le faire dans le seul but de s'exhiber...
   En bref _ c'est que jsuis bavarde sur certains sujets_ ARRETEZ DE VOUS PLANQUER, NDUDJU!!! Comment voulez-vous que les gens s'habituent si on les en empêche?!
  La société est prête! Même si l'homophobie, comme le racisme ou le sexisme, est un fléau sans fin, il n'empêche que:
1- on est aujourd'hui protégés spécifiquement par la loi (bon ça j'aime pas non plus mais en  attendant les droits familiaux, ça montre quand même qu'on n'a pas le droit de nous emmerder pcq'on est homo)
2- l'idée se répand qu'on veut et qu'on peut se marier comme tous les couples
3- les gens qui tiennent à nous acceptent presque toujours notre orientation sexuelle, plus ou moins rapidement
4- ce n'est plus un tabou, c'est même devenu un enjeu politique majeur (là encore ça m'agace mais faut po cracher dans la soupe hein)
Conclusion, la seule chose qui manque pour que l'homosexualité ne paraisse plus exceptionnelle, c'est d'arrêter d'en faire un mode de vie à part (entière).
Bon sur ce coup j'attends vos réactions, parce que pour moi c'est là le seul champ de bataille de la lutte pour les droits des homos, le seul qui peut mener à la fin de l'exclusion.